Image Image Image Image Image

Les objectifs de la mission

Les zones humides sont des espaces de transition entre le milieu terrestre et le milieu aquatique, elles peuvent être exploitées ou non et se caractérisent par la présence d’eau douce, saumâtre ou salée de façons permanente ou temporaire. La végétation y est dominée par des plantes hygrophiles  pendant au moins une partie de l’année (article L211-1 du code de l’Environnement).

Les zones humides sont reconnues pour leur patrimoine biologique remarquable et pour leurs fonctions régulatrices dans les échanges hydrauliques, elles agissent comme des éponges naturelles qui reçoivent, stockent et restituent l’eau en période estivale. Elles sont également des filtres naturels qui garantissent une eau de meilleure qualité.

La mission d’animation départementale cible une fonctionnalité précise sur ces milieux : les frayères. Elles sont des zones de reproduction pour les espèces phytophiles (dépôt des œufs sur la végétation herbacée) mais également des sites de grossissement et d’alimentation pour de nombreuses espèces piscicoles.  Aujourd’hui, Ces habitats sont en forte diminution,  de mesures de protections spécifiques ont été mises en place (voir onglet cadre réglementaire) afin de les restaurer et de les préserver

oeuf de brochet

Le brochet est une espèce phytophile avec un niveau d’exigence élevé par rapport à la qualité des milieux. En tant que carnassier, il occupe le haut de la chaîne alimentaire, sa présence sur un site prouve le bon fonctionnement du milieu. Aujourd’hui,  en Gironde, l’état de cette population est en régression, lié principalement à la dégradation de sa zone de reproduction et de vie. Il sera donc “l’espèce repère” de la mission ZHIP33.

La préservation de ces habitats humides constitue le cœur du programme départemental porté par le FDAAPPMA 33[1].

-Améliorer la connaissance sur les zones humides d’intérêt piscicole

La mission aura pour objectif transversal d’enrichir la connaissance sur « la fonction frayères en eau douce et milieu saumâtre» des zones humides et d’apprécier les capacités d’adaptions du brochet face aux transformations (naturelles et anthropiques) de son milieu de vie.

La FDAAPPMA assurera un suivi de la fonctionnalité des frayères (échantillonnages, pêches électriques,, suivi des niveaux d’eau…) et de la présence des géniteurs sur la zone (piégeage). Ces données seront complétées par les résultats annuels de l’enquête carnassier: sur la base du volontariat, les pécheurs indiquent dans un carnet la taille et le lieux des brochets qu’ils ont péchés.

-Préserver les zones humides d’intérêt piscicole

L’objectif premier de la mission est  d’identifier les zones humides d’intérêt piscicole afin de réaliser un recensement exhaustif  des frayères potentielles. Ce premier niveau d’analyse permettra de dresser un état des lieux de la qualité potentielle et de  la fonctionnalité de ces milieux pour la reproduction du brochet. Cette action se conclura par l’édition d’un atlas de répartition des zones potentielles et fonctionnelles des frayères girondines. En parallèle de cet inventaire, la mission favorisera l’émergence de programme d’intervention. Elle fournira des éléments techniques nécessaires à la mise en place d’actions de préservation et/ou de restauration des zones humides d’intérêt piscicole et d’une gestion conservatoire de ces sites. Le second objectif est d’élaborer un guide méthodologique  de restauration des frayères dans lesquels les actions seront identifiées, priorisées et les coûts estimés.

-Créer et animer le réseau des partenaires techniques sur les zones humides d’intérêt piscicole

Cette mission  se veut participative, elle nécessite donc la mise en place de dynamiques départementales auprès des différents gestionnaires.  La FDAAPPMA souhaite constituer un réseau thématique de suivi et d’échange avec  et entre les différents partenaires. Ce réseau sera consolidé par une animation territoriale qui comprendra :

  • Un volet communication afin de faire connaitre l’intérêt piscicole des zones humides à un plus grand nombre.
  • Un volet assistance et conseil technique auprès des maîtres d’ouvrage s’impliquant dans le projet. Ils pourront être accompagnés sur les aspects fonciers, sur l’aménagement, l’entretien et la gestion des zones humides d’intérêt piscicole, sur les aspects  hydraulique ou encore la continuité écologique.
  • Un volet piscicole, en tant qu’expert, la FDAAPPMA fournira un avis technique sur le repeuplement des géniteurs et d’alevins et sur la mise en place des plans de gestion piscicole locaux pluriannuels (PGPL)

 


[1] Fédération Départementale des Associations Agréées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de la Gironde